Author bio

Author Image

André Franquin - book author

André Franquin is the author of books: Idées noires : L'intégrale, Le Nid des Marsupilamis (Spirou et Fantasio, #12), Z comme Zorglub (Spirou et Fantasio, #15), Un Gaffeur Sachant Gaffer (Gaston Classique, #7), Gaston 1 (Gaston Définitive, #1), Le Dictateur et le champignon (Spirou et Fantasio, #7), Le Repaire de la murène (Spirou et Fantasio, #9), Spirou et les héritiers (Spirou et Fantasio, #4), Les Voleurs du Marsupilami (Spirou et Fantasio, #5), Lagaffe mérite des baffes (Gaston Classique, #13)

Author Signature

Author Books

#
Title
Description
01
Idées Noires de Franquin, le spirituel papa de Gaston Lagaffe et du Marsupilami nous révèle une nouvelle facette de ce merveilleux dessinateur mis au service d'un humour féroce, summum d'humour noir. Franquin démasque les visages hideux de notre barbarie civilisée : le nucléaire, la peine de mort, la guerre : celle des généraux, celle des marchands de canons, celle des troufions, la Troisième Mondiale et autres gentillesses du même tonneau.
Et ses extraordinaires dessins sont aussi noirs que ses idées. En hommage à ce si célèbre dessinateur, Fluide Glacial a décidé de réunir pour la première fois les deux tomes des Idées Noires parus successivement en 1981 et 1984.
03
Fantasio plongé dans l’apathie et enlevé par une voiture sans conducteur ; Spirou capturé en pleine rue et, dénué de toute volonté, emmené vers une pièce abandonnée où il apprend l’existence d’un certain Zorglub ; un téléphone qui explose... Le village de Champignac est au bord de l’émeute !
Seul à garder la tête froide, le comte de Champignac identifie le nouveau danger public : Zorglub, un ancien collègue chercheur, dédié aux recherches mégalomanes et parfaitement inutiles.
04
Viggó Vidutan - Guust Flater - Gaston
05
Un beau jour de février 1957, un drôle d'hurluberlu fait son entrée dans l'hebdomadaire Spirou. Il est vêtu d'une veste bleue tout ce qu'il y a de classique, affublé d'un noeud papillon, les cheveux lissés et l'air vaguement ahuri. On ne sait pas trop ce qu'il fait là. Au fur et à mesure que les semaines passent, on en apprend un peu plus à son sujet. Il s'appelle Gaston et se prétend garçon de bureau. Très vite, sa tenue vestimentaire se relâche. Gaston envoie balader son noeud-pap', arbore un pull-over de couleur verte, des blue-jeans et une paire d'espadrilles du plus bel effet.
Une star est née... Mais personne ne le sait encore. Et surtout pas son créateur, André Franquin, le dessinateur de Spirou et Fantasio. Au début, celui-ci trouvait amusant d'animer les pages du journal avec un "héros sans emploi". Il pensait juste à des illustrations qui viendraient égayer les rubriques du magazine. En décembre, Gaston devient personnage de bande dessinée. Cette fois, le mouvement est enclenché. La carrière du plus formidable gaffeur de l'histoire de la BD est enfin ("m'enfin !", dirait Gaston) lancée... Elle durera jusqu'à la mort de Franquin, survenue en janvier 1997.

Gaston Lagaffe est un poète. Un anar sans le vouloir. Un écolo avant l'heure. Un inventeur génial de machines impossibles ou d'instruments de musique incertains comme le gaffophone. Tout au long de ses dix-neuf albums et de ses quelque mille gags, Franquin a créé un univers indémodable, drôle, truculent, peuplé de personnages inoubliables, magistralement servi par un des graphismes les plus dynamiques de la BD. Gaston, par ses gaffes ingénieuses et en même temps pleines de naïveté, aura passé son temps à dynamiter le fonctionnement de l'entreprise qu'était le journal Spirou, désorganisant la production et sabotant l'outil de travail bien malgré lui. Finalement, derrière son apparente innocence, ce Gaston Lagaffe était, mine de rien, un dangereux révolutionnaire... --Gilbert Jacques

06
Le Marsupilami serait bien mieux en Palombie. Spirou décide de l'y renvoyer. Arrivé sur place, il constate que Zantafio y a installé une dictature.
07
Réaction en chaîne à Champignac... Toujours maniaque du champignon, Sa Grandeur le comte se pique au X4, un de ces nombreux extraits dont il a le secret. Se prenant alors pour Super-Nemo, il se lance dans la plongée sous-marine dont Spirou et Fantasio vont être les valeureux (pour ne pas dire les malheureux) cobayes. Objectif : sonder l'épave du Discret. Une séquence dans laquelle le Marsupilami, pour une fois amphibie - houbi ! - vu jouer les sirènes... La confusion est à son comble...
08
Fantasio apprend le décès de son oncle. Il pourra bénéficier de l'héritage à condition de réussir trois épreuves dont la recherche d'un marsupilami.
09
Nom : Spirou. Professions : groom au Moustic-Hôtel, puis coureur d'aventure. Age : né le 21 avril 1938 à Marcinelle (Belgique). Signes particuliers : vêtu d'un costume rouge à boutons dorés et coiffé d'un calot. Le jeune Spirou fait ses débuts dans la vie active au sein de l'hebdomadaire du même nom, sous le crayon du dessinateur français Rob-Vel. Détail amusant : en wallon, spirou signifie écureuil. Et dès 1939, il prend sous sa protection un petit écureuil baptisé Spip… Mais le mot désigne aussi un garçon plutôt vif et débrouillard. Tout le portrait de Spirou, justement. Très vite, d'ailleurs, il délaisse son métier d'origine pour se lancer dans la course à l'aventure, tellement plus palpitante. En 1943, Rob-Vel cède la place à Jijé, qui donne à Spirou un compagnon haut en couleurs, un certain Fantasio. Un phénomène, celui-ci. Esprit fantasque et bouillonnant, reporter et inventeur à ses heures, fumeur de pipe, volontiers gaffeur et infatigable râleur. Bref, une authentique personnalité. Trois ans plus tard, Jijé passe le relais à un jeune inconnu, André Franquin. Avec lui, Spirou va acquérir un statut de vedette de la bande dessinée. Franquin imagine toute une galerie de personnages secondaires savoureux. Des méchants inoubliables comme Zantafio - cousin et double maléfique de Fantasio - ou Zorglub. Des gentils plein de poésie, comme le délicieux Comte de Champignac - Hégésippe Adélard Ladislas de son prénom. Et, bien sûr, le génial Marsupilami. En 1968, Franquin passe la main. Différents auteurs se succèdent jusqu'au duo actuel, Tome et Janry, qui hérite de la série en 1981. Et qui anime en parallèle depuis 1987 les délicieuses frasques de jeunesse du Petit Spirou. Et puis, en 1998, coup de théâtre. Dans Machine qui rêve, Spirou range au placard sa tenue de groom. Tome et Janry décident de traiter le personnage de manière réaliste. Le résultat est surprenant. A soixante ans, l'ex-garçon d'hôtel retrouve une seconde jeunesse et démarre une nouvelle vie… --Gilbert Jacques